DEUX LIEUX, DEUX HISTOIRES DIFFÉRENTES, MAIS UN DESTIN COMMUN.

De Mont Rachet à Montrachet

Le terme de « Rachat » ou « Rachet » vient du mot rache, qui désignait autrefois la teigne : un mont rasé et teigneux aux plaques rocheuses. Jamais son nom ne fût jamais mieux porté. Emergeant à peine de la plaine, la minuscule colline de Montrachet semble naturellement destinée à la friche, aux buissons et aux cailloux… mais lorsqu’elle s’habille de vignes, c’est pour porter la toison d’or.

De Puliniacus à Puligny-Montrachet

L’origine du village de Puligny-Montrachet remonte à l’époque gallo-romaine, désigné alors par Puliniacus. C’est dès cette époque qu’apparurent les premières vignes dans ce village. Toutefois, le réel essor du vignoble de Puligny ne se fera qu’en 1095 lorsque le pape Urbain II ratifie la donation de l’église de Puligny et de ses terres à la très réputée Abbaye de Cluny.

La Bourgogne vit naître de nombreux monastères, dont ceux des moines de Cluny et de Cîteaux qui eurent une grande influence sur son développement. Le rayonnement de ces abbayes dans toute l’Europe, allié à la puissance économique et culturelle de la Cour des Ducs de Bourgogne, fera la renommée des vins de Bourgogne.

Aujourd’hui encore, la principale activité du village de Puligny-Montrachet, petite commune riche de 450 habitants, repose sur les grands vignobles.

Des terres de légendes

Les plus extraordinaires lieux-dits de la colline de Montrachet portent des noms qui découlent directement de l’époque Moyenâgeuse et en font une légende. On raconte en effet que le Seigneur de Puligny, « Le Montrachet », partagea ses terres entre ses enfants : le fils aîné ou « Chevalier », la fille ou « Pucelle » et …« le Bâtard »….

D’aucuns disent que le « Montrachet » aurait même eu un autre bâtard qui, bébé, pleurait et criait beaucoup ; d’où peut-être le nom de « Criot-Batard » donné à une parcelle de Grand Cru sur Chassagne-Montrachet.

LES TERROIRS DU DOMAINE

PULIGNY-MONTRACHET, CHASSAGNE-MONTRACHET, SAINT-AUBIN, RULLY, HAUTES CÔTES DE BEAUNE.

Majoritairement implantés en Côte de Beaune, nous exploitons de multiples parcelles classées en appellation régionale, communale, 1er Cru et Grand Cru, figurant parmi les plus beaux terroirs de Bourgogne.

LA TERRE SACRÉE
DE PULIGNY-MONTRACHET

Implanté dans la partie basse du coteau au pied d’une « montagne » de 353 m d’altitude, Puligny-Montrachet bénéficie d’un microclimat à l’abri des vents du Nord. Le sol est riche en argile, en sable siliceux et en chaux.

Les 230 hectares de vignes plantés à Puligny produisent, outre le Puligny village, 13 Premiers crus et 4 Grands Crus. La grande majorité de cette production est faite de vin blanc (93%).

La belle histoire

Majoritairement implantés en Côte de Beaune, nous exploitons de multiples parcelles classées en appellation régionale, communale, 1er Cru ou Grand Cru figurant parmi les plus beaux terroirs de Bourgogne.

En savoir plus